Un voyage intérieur

« Réseauter » Dans et pour l'entreprise

 

 

« Réseauter » dans et pour l’entreprise, un voyage intérieur !

Un grand laboratoire pharmaceutique français souhaitait « se transformer » et intégrer une forte dimension digitale à travers son futur réseau social d’entreprise (RSE). Rappelons qu’un « RSE » est un puissant outil collaboratif permettant aux acteurs d'une entreprise de partager des informations en temps réels pour rendre la communication interne plus simple et efficiente. Il se présente et fonctionne comme un réseau social classique sauf qu’il est exclusivement réservé aux collaborateurs internes. Du coup la frontière entre vie personnelle et professionnelle peut paraître encore plus floue pour des utilisateurs non-avertis. Est-ce un réseau social « comme Facebook » (Facebook étant devenu un archétype) ? Comment et quand bien l’utiliser ? Quels types d’informations partager ?

Pour sécuriser notre démarche et éviter une trop faible appropriation en interne (risque principal de ce type de démarche), nous avons commencé par réaliser une série d’interviews auprès d’un premier échantillon d’utilisateurs représentatifs. L’idée était de répondre à une série de questions simples et lever rapidement les premiers freins : quelle est la maturité digitale de l’utilisateur type ? Quels sont les freins à l’utilisation d’un RSE ? Quels ambassadeurs seront en capacité de « stimuler » l’activité et donner envie à ses collègues ? Une fois ce test analysé et relayé, un déploiement partiel de la solution a été réalisé. Naturellement, nous nous sommes orientés vers Yammer qui s’intègre facilement dans l’environnement Office 365 déjà présent et ce depuis longtemps dans l’entreprise.

Quels ambassadeurs pour quels usages ?


Une phase pilote pour décoller

Nous avons initié une « phase pilote » auprès d’utilisateurs identifiés et susceptibles de devenir ces « ambassadeurs » (cités précédemment) et donc des relais internes fiables. Nous les avons accompagnés à travers un programme de formation (permettant de lever les freins relevés plus tôt) puis un suivi quotidien de l’activité sur le RSE. Au bout de quelques semaines, nous avons été en mesure de délivrer une première étude quantitative accompagnée d’une analyse qualitative. Les deux nous ont permis de créer et de mettre à disposition de tous, des guides d’utilisation finalisés et des supports adaptés prenant en compte les points de blocage relevés. Après validation finale du Comité de direction, nous avons conçu un plan de communication multicanal interne présentant la stratégie finale de déploiement de la solution. Enfin, nous avons organisé une série d’ateliers et formations pour former l’intégralité des équipes (terrain et management). Aujourd’hui, plus de 70% des effectifs de l’entreprise utilise quotidiennement ce RSE.

*So-youz utilise la C.C.U (Conception Centrée Utilisateur) qui est une méthodologie qui se divise en 3 étapes clés :

Une première phase d’analyse et de compréhension du problème posé par nos clients : compréhension du contexte métier, de l’environnement, des utilisateurs, des besoins, des attentes…

Viens ensuite une phase d’idéation et de création qui doit être coproduite par So-youz et ses clients. La co-conception et le prototypage rapide à l’issu de cette phase de création garantissent le succès de la démarche.

Enfin, une phase de production ou phase « émotionnelle » ou l’on va créer un lien sensible entre la création et son utilisateur. A la fin, l’élément visuel reste ce que l’utilisateur « va avoir face à lui ».

Contactez-nous

Merci ! Nous vous recontacterons !

;